Recherche










L’invitation pour les confirmés en milonga

par le

Même pour les meilleurs lustreurs de parquets, un petit coup de pouce fait toujours du bien lorsque l’on est bloqué sur sa chaise depuis un moment.

Vous n’êtes pas une victime du bal


Lors d'une soirée tango où l'invitation est difficile, la tentation est grande de rejeter la faute sur les autres : les danseurs trop sélectifs, le manque de parité ou la compétition déloyale des jeunes, des beaux, des jupes trop courtes, des rustres qui invitent à la voix ou de l’ambiance moisie.

Pourtant le problème vient bien plus souvent de soi et c’est finalement une bonne nouvelle car avec un peu de recul et de travail il est possible d’améliorer ses chances. Et puis, comme il n'est pas possible de faire changer les autres, autant se concentrer sur le seul vrai levier disponible : soi-même.

 

La base : une bonne mirada

Evidement, dans le tango argentin, la mirada est l'outil principal de l'invitation réussie. L'objecif est d'être clair dans ses intentions avec un contact visuel franc, appuyé et soutenu. Espérer inviter en miradant le parquet sera nettement plus difficile. En effet, avec une mirada non assurée vous pouvez avoir l'impact inverse à celui désiré, celui d'éloigner les gens. Un regard fuyant et un air pincé donnera l'impression que vous êtes une personne hautaine qui refuse les miradas alors même que vous êtes en pleine détresse !

Si ça ne fonctionne pas, il est intéressant de faire un petit scan corporel : ma tête est-elle relevée ? Ai-je un regard posé et franc  ? Ai-je les machoires dessérées ? Est-ce que j'ai l'air souriant ? 

 

Non...

Voilà qui est mieux !

 

Que dit mon attitude ?

Notre langage corporel parle de notre état psychique. Un visage ouvert et avenant attirera naturellement plus l’oeil qu’une moue boudeuse et renfrognée.

Les bras et les jambes croisées sont autant de signes d’anxiété qui peuvent vous faire paraître sur la défensive.

Il paraitrait que 55% de la communication est non verbale et passe par les expressions du visage et du corps. Même si ce genre de chiffres (par Albert Mehrabian) sont à prendre avec des pincettes, des moufles et une combinaison intégrale, soigner cet aspect de votre personne vous apportera un plus indéniable.

Outre le fait de paraitre plus attirant aux yeux des autres, modifier son langage corporel va transformer votre état d’esprit et vous serez réellement plus ouverts et positifs. A ce sujet, je vous conseille l’excellente conférence de Amy Cuddy :

 

Un peu de “placement produit & marketing"

Un autre aspect décisif de l’invitation se trouve au niveau du placement par rapport à la piste, au bar et au DJ. Tout comme dans un supermarché, certains produits sont plus achetés que d’autres selon leur emplacement dans les rayons. Dans le bal, ce grand Monop' de la tanda, une bonne question à se poser est "suis-je visible et de qui" ?

Il ne faut pas hésiter à varier en fonction des succès que l’on obtient. Souvent les bons danseurs se situent proches du DJ quand il est accessible, peut être parce qu’il s’agit souvent d’un danseur aguerri qu’ils connaissent depuis longtemps. Le bar est aussi un emplacement stratégique majeur et s'en approcher est souvent un bon poste d'invitaion. Dans tous les cas, si les miradas ne fonctionnent pas, il faut adapter sa stratégie et changer d'emplacement.

En ce qui me concerne je choisis presque toujours des partenaires qui sont debout. Tout d’abord cela montre une envie de danser sans équivoque : elle n'est pas là pour enfiler des perles mais pour danser et le fait savoir. Ensuite, cela peut signifier que la personne revient de la piste, qu’elle est musculairement échauffée et que le plaisir de danse sera potentiellement au rendez-vous.

 

 

Eviter de trop penser

Le risque inverse d'accuser les autres lors d'une soirée pourrie est au contraire de s'autoflageller et de se dévaloriser. Le résultat est toujours le même : des miradas faiblardes et un langage corporel peu assuré. Dans mes mauvais jours, je suis moi-même maître dans cette technique ô combien contre productive. Ma solution : danser sans cesse !

Avec cette méthode, vous découvrirez de nouveaux partenaires (mêmes ceux qui ne paient pas de mine ont de belles choses à raconter) et aussi de nouvelles musiques que vous n'auriez peut être pas dansées sans vous mettre un bon coup de pied au derrière. C'est aussi un bon moyen de tenir toute une soirée quand on est un couche-tôt contraint dans un univers nocturne. 

 

Stay cool

Même dans la tourmente essayez de rester relax et sûr de vous ;)

 

 

Et vous ? quelles sont vos techniques pour bien inviter ?