Recherche










Tango, cardio, dodo : test d'un tracker d'activité en milonga

par le

Connaître le nombre de pas de danse , notre rythme cardiaque la distance parcourue dans une soirée ça vous tente ? Les trackers d'activités nous apportent des éléments de réponse.

J'ai récemment fait l'acquisition d'un tracker d'activités Fitbit Charge 2, affectueusement rebaptisé par mes soins en "Le bitoniau". C'est un bracelet/montre que je porte toute la journée et qui s'occupe de compter mes pas, le nombre d'étages que je monte, les kilomètres que je parcours, mon rythme cardiaque. Il se permet même de me rappeler que je devrais quitter mon écran d'ordinateur pour aller me remuer la couenne quand je ne me suis pas assez dépensé.

Au final le gadget est assez addictif et j'apprécie de voir comment se comporte mon corps lors d'une séance de sport, de cardio, de vélo ... et évidement de tango !

 

Comment ça marche ?

Le bitoniau comprend un podomètre, qui n'est d'aucune utilité pour compter les pas effectués en tango. Je pensais que cette fonction aurait été bien utile pour mesurer les distances parcourues en dansant, mais dans le cas du tango, les mesures sont complètement aux fraises. En effet, le tango impose un déplacement souple et sans accoup, ce qui l'empêche de réaliser un comptage fiable. J'imagine qu'il s'en sortirait nettement mieux avec d'autres danses comme le rock ou la salsa.

 Impossible pour bitoniau de suivre les déplacements d'un tel ninja

 

Les mesures cardiaques sont, elles, beaucoup plus intéressantes. On voit clairement dans les graphiques produits par l'application mes trajets pour aller en milonga, mes danses les plus intenses et les tandas qui ne m'ont pas beaucoup plues.

Petit bémol mesuré lors des séances de sport : le capteur peine à enregistrer mes battements au dessus de 160 par minute. Cette constatation est aussi constatée par d'autres utilisateurs qui portent des systèmes de mesure cardiaque au poignet. Pas grave pour mesurer du tango, mais pour des séances de cardio intense où on dépasse les 160 bpm c'est un peu balot.

Les mesures au quotidien

Dans le souci de faire progresser la Science, je me suis donc sacrifié en m'offrant quelques bonnes journées de glande pour mesurer mes statistiques au repos. Résultat : 2169 calories utilisées pour faire fonctionner mon cerveau, respirer, faire à manger, bref, toutes les tâches de routine quotidienne.

J'ai ensuite testé le bitoniau lors d'une journée active comprenant une séance de cardio. Bilan: 2930 calories brûlées au total dont environ 550 pour 1h de sport bien intense.

fitbit cardio

De 10h à 11h on voit clairement se dessiner ma séance de sport

 

Les mesures en milonga

Quand je vais danser, je ne suis pas là pour enfiler des perles : je danse beaucoup et je m'arrête peu (bon, soyons honnêtes, après 22h si je ne danse pas je m'endors !) . Lors de la milonga Coqueta du 21 mai à Lyon, j'ai utilisé 2994 calories dans ma journée, soit environ 830 calories (en 4h de présence) en dansant. Pas mal ! Globalement, j'ai l'impression qu'une milonga ordinaire (de 3h de présence) correspond pour moi à 1h de cardio.

Mon rythme cardiaque est souvent compris entre 90 et 129 bpm, ce qui est suffisant pour purger tranquillement du gras.

 

report milonga coqueta

Mon activité cardiaque en milonga (de 17h30 à 21h30)

Les calories brulées en milonga heure par heure (de 17h30 à 21h30)

En Festival

J'ais profité du Lyon Tango Festival de mai 2017 (qui était très chouette au passage) pour tester le bitoniau. Le cas du festival est différent de celui de la milonga et du marathon dans le sens ou il y a des coupures dues aux démos (qui cassent la moyenne ! :p ) et des workshops. Sans surprise, le samedi est une grosse journée de danse l'après-midi et le soir. A noter que cette journée comprend aussi l'activité réalisée de minuit à minuit et donc une partie de la milonga du vendredi.

lyon tango festival graph

Bilan du Lyon Tango Festival

Résultats

Vendredi : 2716 calories

Samedi : 3775 calories !

Dimanche : 3314 calories

 

Sans surprise, les grands événements tango sollicitent beaucoup notre corps. Vous me direz qu'il n'y a pas besoin d'un tracker pour savoir que l'on se sent crevé après un festival ou un marathon, mais les chiffres sont impressionnants ! En ce qui me concerne, les résultats du samedi sont proches d'une journée de randonnée en montagne de 5h !

 

Quand je rentre d'un festival réussit

 

Alors le tango permet-il de garder la forme ?

Clairement, oui ! A condition évidement d'y aller molo sur la bière et les gateaux que proposent souvent les bénévoles et d'enquiller des bornes sur la piste.  Ne faire que du tango ne permet peut-être pas de gagner en masse musculaire, mais il s'agit certainement d'un bon complément pour garder la forme. A noter que les résultats verient selon le sexe, l'age, la condition physique et selon que l'on soit guideur ou guidé.